C'est en voyageant en Afrique de l'Ouest, notamment au Sénégal, au Mali et au Burkina Faso, que Julie Varnier commence à récupérer les chutes de tissus laissés par les tailleurs dans les rues pleine de vie.

Les morceaux sont colorés, parfois unis, souvent à motifs, toujours en coton. Ce sont des "wax" ou des "basins", ces tissus typiques chatoyants que portent ces ouest africains. Son premier geste fût de les découper en petits carrés puis très vite elle les entassa sur un fil. Parfois elle les associa avec des perles naturelles qu'elle trouva sur place, parfois le simple entassement l'intéressait.

Aujourd'hui la matière n'a pas changé, mais elle est retravaillée, par pliage ou re-découpage, elle est aussi associé à d'autres matériaux comme les cordons de cuir, des chaines ou des anneaux créant un contraste de texture. Le volume et la forme donnée de chaque création sont réfléchis de manières à rendre une parure visuelle ethnique. Sautoirs, pendentifs, bracelets et autres colliers et boucles en tissus touchent par leur matière douce, commune mais détournée, colorée et très légère.

TISSUS PLIES  TISSUS SCULPTES TISSUS ENTASSES